Accueil Europe 60 ans après le traité de Rome, l’Europe est à la croisée des chemins

60 ans après le traité de Rome, l’Europe est à la croisée des chemins

0
0
EUROPE

Le 25 mars 1957, l’Allemagne de l’ouest, la Belgique, l’Italie, le Luxembourg, les Pays-Bas et la France, en la personne du Ministre radical Maurice Faure, signaient à Rome deux traités fondateurs: le premier créant la Communauté économique européenne (CEE) et le second la Communauté européenne de l’énergie atomique (Euratom). Le projet européen s’affirmait alors comme « une union sans cesse plus étroite entre les peuples. »

Un modèle d’intégration en crise

Soixante ans plus tard, force est de constater que l’écart s’est creusé petit à petit entre cet idéal et la réalité de la construction européenne. Le Brexit et la crise grecque ont été autant de coups d’estoc portés à son encontre. Malgré tout, face à ces crises multiples, l’Europe a toujours su éviter le pire.

Plus inquiétant, la crise des réfugiés de l’automne 2015 a été l’occasion de mettre en lumière la montée des discours de défiance. En refusant l’accueil de populations persécutées, une partie des pays de l’Union a fait le choix de tourner le dos aux valeurs de solidarité entre les peuples qui sont pourtant à l’origine du projet européen.

Aujourd’hui, il apparait clairement qu’il n’est pas possible de poursuivre l

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits dans Europe

Laisser un commentaire